Mind-Concept

Entraide, échange, détente, tutoriels, partage, discussions, vie quotidienne


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Images et visuels -> informations générales

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

ZeM

avatar
Il existe deux catégories d'images à discerner, les bitmaps et les vectorielles.

Les bitmaps
sont, comme le nom l'indique, composées de pixels. Chaque pixel qui compose l'image est encodé par des valeurs colorimétrique, selon le mode de l'image.
Par exemple, le pixel 1 sera encodé (valeurs RVB donnée à titre d'exemple) avec une valeur RVB (200, 0, 255) (ce qui doit donner un genre de violet ou fuschia), le pixel suivant à (201, 0, 0) (du presque rouge), et ainsi de suite pour chaque pixel qui compose l'image.

Avantage du bitmap...
Il est possible d'obtenir des dégradés très fins avec le bitmap, c'est le principe d'une photo numérique.

Et inconvénient :
La taille d'un fichier peut être très importante selon le mode, la résolution et la taille du visuel -pour visualiser, une image de 800x600 comporte 480 000 pixels, dont chacun contient ses propres valeurs (3 pour le rvb, 4 pour le CMJN).

Indice magique : Les cliquiteurs criquent sur le spoiler... Laughing
Spoiler:
Concernant la taille, j'entends déjà les objections avec le .jpeg... Une idée reçue qu'on va briser avec les formats de fichiers.

Les pixels deviennent apparents au zoom ou à la redimension.
On peut voir sur le visuel suivant le cercle en bas à droite à l'échelle 1, avec des contours très bien définis... Et l'agrandissement...
Pour voir cet effet de crénelage, vous pouvez aussi ouvrir une de vos photos et zoomer dessus par exemple...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les logiciels qui permettent la manipulation des bitmap sont nombreux :
Photoshop, Gimp, Paint Shop Pro... pour ne citer qu'eux.



Dernière édition par ZeM le Ven 19 Avr - 15:59, édité 1 fois

http://viepolitique.xooit.fr/index.php

ZeM

avatar
Le Vectoriel
Cette catégorie désigne les images qui sont composées de formes, créées à l'aide de vecteurs (formules mathématiques).

Ce sont ces vecteurs, composés de variables qui sont enregistrés dans le fichier et recalculés à l'ouverture.
Ce qui est affiché (ou imprimé) est le résultat bitmap de la taille, le zoom et/ou la résolution demandé selon qu'on l'imprime ou affiche.
Dans le cas de l'affichage à l'écran, si on zoome ou qu'on agrandit, les valeurs se mettent à jour de façon dynamique et le résultat bitmap est affiché.
Si on imprime, le résultat bitmap de l'image sera calculé en fonction de la taille sur la mise en page.

Avantage :
Les fichiers ne contenant pas les codes couleur de chaque pixel, car les formes sont uniquement mathématiques, ils sont de taille relativement réduite peu importe la grandeur finale de l'image...
Pour donner une idée, à l'impression, le même fichier pourrait être utilisé pour une carte de visite et pour une grande affiche publicitaire dans la rue (4x3 par exemple)... Ce qui ne serait pas vrai avec un fichier bitmap et la plus mauvaise foi du monde.

Le format vectoriel peut être redimensionné ou zoomé, à n'importe quelle échelle, sans altération du visuel.

Le visuel qui suit se compose d'une forme que j'ai créé sous Illustrator, dupliquée et agrandie par la méthode la plus rapide. Les deux formes sont donc identiques.
Cependant, pour l'affichage sur le forum, je suis obligé d'enregistrer le format bitmap et non vectoriel (je ne pense pas que l’hébergeur (ou même le forum) autorise les vectors).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Inconvénient :
Cette catégorie ne permet pas les visuels avec des dégradés trop fins, le photo-réalisme est impossible à reproduire, très difficile en tout cas.
Elle ne convient de ce fait absolument pas à la photographie.

Certaines personnes peuvent trouver la création vectorielle plus contraignante (parce qu'un peu plus technique) et moins "ludique" que le bitmap.
Chaque forme nécessite d'être éditée lors de la création, on ne peut pas créer un vector instantanément comme une photographie.

En complément :
Bah à quoi ça sert alors le Vector. si on peut pas avoir de photos ?
Plus courant qu'on pourrait l'imaginer, il est présent pour les logos (quand ils sont pas bastonnés), pour les cliparts (selon le format d'enregistrement) que l'on trouve dans les suites bureautiques (ces fameux petits "dessin"), et pour l'écran, dans les fichiers Flash (comme les jeux qu'on peut trouver plus bas)...

Mais aussi et surtout de façon transparente, vous en avez présentement sous les yeux avec les polices d'écriture.
De façon un peu différente mais toujours sur le même principe, la partie à imprimer d'une police d'écriture est vectorielle et c'est le dessin qui est affiché à l'écran.
C'est la partie vector. du fichier qui permet d'agrandir ou réduire les caractères à l'impression sans que le texte ne pixelise.
Ceux qui ont connu le Mac avec les polices écrans et les polices impressions séparées (et manquantes) comprendront mieux à quoi ça fait référence1.

1: un document créé avec la police écran, mais avec la police impression manquante donnait un texte pixelisé à l'imprimante, même s'il s'affichait bien à l'écran.

http://viepolitique.xooit.fr/index.php

ZeM

avatar
Les modes et espaces colorimétriques

L'espace colorimétrique d'un document est important, il détermine la plage de couleur utilisé. Il est en principe choisi en fonction de la destination du document.

Les deux principaux sont le RVB (rouge, vert, bleu) et le CMJN (Cyan, Magenta, Jaune, Noir).
Pour résumer, on peut dire que pour une impression, le CMJN devrait être utilisé; mais je ne m'attarderai pas là-dessus.

En revanche, ces deux modes, même si ce n'est pas toujours visible, sont totalement différents. Passer de l'un à l'autre (en particulier du RVB vers le CMJN) peut avoir des effets indésirables si l'on y prête pas attention.

Ceci est du au fait que le mode RVB fonctionne sur une synthèse additive : chaque "couleur" (couche est plus approprié) est codée de 0 à 255.
Chaque couche avec la valeur max., soit :
R -> 255
V -> 255
B -> 225
donne du blanc... Comme on peut le constater sur les écrans.

En revanche, le CMJN utilise des valeurs de 0% à 100%, c'est une synthèse soustractive car chaque couche à sa valeur max , soit :
C -> 100 %
M -> 100 %
J -> 100 %
N -> 100 %
donne du noir... Comme on peut le constater avec le mélange des encres (qui sont bien CMJN).


Ces deux espaces possèdent alors un gamut différent... Certaines couleurs en RVB ne peuvent pas être reproduites en CMJN...
Pour illustrer, l'image suivante représente une table de billard calculée avec un logiciel 3D, sortie en RVB...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Comme on peut le voir, le tapis présente un dégradé de vert due à la lumière qui se trouve au dessus du centre de la table (hors champ).

Si cette image venait à être imprimée, le pilote de l'imprimante la convertirait du RVB vers le CMJN... Le résultat ressemblerait à ceci :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Eh oui, le vert de la table est bien dans le gamut RVB, mais hors du gamut CMJN...
Sauf si vous travaillez en pré-presse ou en imprimerie, le plus souvent vous aurez vos visuels en RVB... Toujours utile à savoir si on rencontre ce problème en imprimant ses propres photos...

Évidemment, ceci n'est qu'un résumé extrêmement succinct.
Les espaces, les profils de couleur, etc. ne peuvent pas être abordés en seulement un seul message...

Note : Si votre logiciel est en anglais, les valeurs sont exprimées en RGB et CMYK.

http://viepolitique.xooit.fr/index.php

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum